Ramsay Santé
Clinique Mon Repos

Présentation de la clinique Mon Repos

LA CLINIQUE MON REPOS REGROUPE CINQ ACTIVITES DE PRISE EN CHARGE SPECIALISEES EN PSYCHIATRIE

 

CLINIQUE MON REPOS

 

Une prise en charge individualisée dans un espace de liberté négociée

Docteur Régis Blanc :

" Nous recevons les patients souffrant d’affections psychiatriques très diverses mais toutes compatibles avec un milieu ouvert : chacun peut passer librement le seuil de la Clinique.

Plus spécifiquement, nous traitons la dépression et les troubles graves de la personnalité, associés à des addictions.

Les hospitalisations, de durée courte, sont structurées autour du patient, dans une approche individualisée : le même psychiatre l’accompagne tout au long de son séjour.

Le patient participe activement à sa propre prise en charge et s’engage à en accepter les modalités par un contrat de soins, dans un espace de liberté négociée."

Docteur Jean-Régis Hilaire :

" L’hospitalisation est toujours envisagée dans la perspective du retour à la vie quotidienne.

Le projet de soins se double ainsi d’un projet extérieur, d’autant plus affiné que la situation socio-économique et familiale du patient l’exige.

D’où l’importance du travail en réseau à travers des relais médico-sociaux (médecins généralistes, associations, établissements de post-cure, etc.) avec lesquels nous avons passé des conventions.

Il permet de fluidifier la trajectoire du patient et de prévenir les rechutes éventuelles.

Parmi nos partenaires,  je pourrais citer l’association «Recherche et Rencontre», contre l’isolement et pour la prévention du suicide, ou «Orloges», une association qui propose aux patients de tester leur autonomie dans un logement individuel pendant un temps limité."

Les médecins psychiatres assurent une garde 24h/24 et visitent quotidiennement l’ensemble des patients.

En cas de besoin, la Clinique accueille des praticiens extérieurs :

  • médecin généraliste,
  • cardiologue,
  • kinésithérapeute.

En interne, trois psychologues cliniciens proposent des psychothérapies de soutien.

Enfin, au-delà de l’administration du traitement ou de la résolution de problèmes concrets, les infirmières et l’assistante sociale jouent un rôle d’écoute très important.

L’après-hospitalisation permet de consolider les résultats positifs acquis à la Clinique. Par l’intermédiaire d’un compte-rendu de sortie, le médecin traitant ou spécialiste à l’origine de l’hospitalisation est systématiquement informé de l’état de santé de son patient.

 

CENTRE DE JOUR PSYCHOTHERAPEUTIQUE DE L’OUEST LYONNAIS

 

Une prise en charge spécifique pour éviter l’hospitalisation complète

Ouvert en novembre 2008, le Centre de Jour propose des soins intégratifs et personalisés qui visent au rétablissement de la personne en renforçant ses capacités d'autonomie et ses ressources.

Le Centre de Jour a développé une expertise dans la prise en charge des troubles de la personnalité et des pathologies duelles addictions/troubles psychiatriques

Véritable outil thérapeutique prescrit par un médecin (médecin traitant, alcoologue ou psychiatre), la structure propose un nouveau type de prise en charge, basé sur l’entretien motivationnel, mené en alternance avec des activités de groupe (art-thérapie, musicothérapie, Taï Chi Chuan, groupes de paroles, etc.) . «Nous nous appuyons sur le modèle suisse qui considère les addictions comme “éphémères et contextuelles”. Nous ne sommes là, ni pour exiger l’abstinence, ni pour juger un patient alcoolisé», expliquent le Docteur Magali BRIANE et le Docteur Reda BAGDAD-ARIBI.

Une attitude qui suscite un sentiment profond de sécurité et s’inscrit dans une démarche de «psychologie positive».

Lors des entretiens motivationnels, le patient est invité «à construire pour lui-même une nouvelle manière de vivre dans une optique de santé. Cette méthode est très adaptée aux personnes souffrant d’addiction» précise le docteur Sophie ORLHAC.

Près de quatre vingt dix  patients participent à des sessions de douze semaines, à raison d’une ou plusieurs demi-journées par semaine, selon un programme personnalisé, établi en concertation avec le médecin prescripteur et l’équipe médicale du centre.

L'équipe médicale est composée de trois psychiatres et d'une équipe pluridisciplinaire (quatres psychologues, une art thérapeute, un professeur de Taï Chi et une infirmière ) 

 

CENTRE DE SOINS AMBULATOIRES EN PSYCHIATRIE

 

Le Centre de Soins Ambulatoires en Psychiatrie (CSAP) offre aux patients une alternative à l'hospitalisation complète en proposant une prise en charge psychothérapique et médicale des pathologies anxieuses (phobie, anxiété généralisée, stress professionnel, stress post-traumatique) et des troubles de l'humeur (dépression, burn-out, troubles bipolaires).

Le suivi individuel et groupal proposé aux patients repose sur des protocoles validés issus de la recherche en Thérapie Cognitivo et Comportementale.

L'équipe médicale est composée de trois psychiatres et d'une équipe pluridisciplinaire (quatres psychologues, une art thérapeute, un professeur de Taï Chi et une infirmière ) :

Ce dispositif de soins et de suivi thérapeutique séquentiel a plusieurs objectifs :

  • éviter les rechutes et les ré-hospitalisations à temps plein (compliance aux traitements médicamenteux, éviter la désinsertion…),
  • optimiser la transition entre la sortie de l’hospitalisation complète et le retour au domicile,
  • maintenir le lien familial, social et professionnel,
  • soutenir le patient dans la réalité de sa vie,
  • assurer un suivi médical avec un praticien,
  • favoriser sa réinscription sociale dans son environnement.

 

 

CENTRE GERONTOPSYCHIATRIQUE DE L’OUEST LYONNAIS

La création de cette unité est organisée sur la base d’une coopération entre « la Clinique Mon repos, le CHS de Saint-Cyr au Mont d'Or et le CH de l'Arbresle»

-La Clinique Mon Repos est le promoteur et assure la gestion immobilière, logistique et soignante

-Le Centre Hospitalier spécialisé de Saint-Cyr au Mont d’Or assure le pôle psychiatrique et psychologique

-L’Hôpital de l’Arbresle assure le pôle gériatrique, la médecine somatique et les services médicaux de garde

Les  lits d’hospitalisation complète sont installés sur le site de l’Hôpital de l’Arbresle, dans un nouveau bâtiment en amont de la structure actuelle.

Populations concernées :

Il s’agit d’une unité de gérontopsychiatrie pouvant accueillir des patients d’une tranche d'âge variant de 65 ans à 90 ans, sous réserve de l’adéquation de l’état somatique et du degré d’autonomie, avec les  capacités du centre.

Les principales pathologies spécifiques concernées sont les suivantes :

  • Dépression et risques suicidaires aggravé, dépressions masquées, troubles anxieux, troubles de l’humeur
  • Démences pré séniles d’origine neurobiologiques au stade de diagnostic
  • Les troubles du comportement de la personne âgées       

Les objectifs de cette unité sont :

  • La gestion de la crise
  • L’orientation adaptée des patients
  • La réadaptation gériatrique avec aide à l’adaptation au lieu de vie
  • L’évitement  ou la réduction des hospitalisations inadéquates
  • L’accompagnement et le soutien pour retrouver ou préserver l’autonomie et prévenir les épisodes de rechutes

 

PROGRAMME D'EDUCATION THERAPEUTIQUE PERSONNALISE DU PATIENT HOSPITALISE POUR DEPRESSION

Ce programme a été crée en collaboration avec l’équipe médicale et l’équipe soignante de l’établissement. Il est destiné à être intégré au programme de soins des patients hospitalisés et pour lequel l’indication est validée par le psychiatre. La coordination est assurée par Madame LETTANG.

Il se déroule sur 4 semaines au rythme d’un atelier différent et progressif par semaine.

La demande d’autorisation du programme d’éducation thérapeutique personnalisée du patient hospitalisé pour dépression a été déposée à l’agence régionale de santé le 05.03.2012.

L’autorisation prévue à l’article R.1161-4 du code de la santé publique est accordée à notre établissement  depuis le 21.05.2012.

Objectifs principaux :

  • Optimiser le traitement médicamenteux.
  • Favoriser, entretenir et consolider l’alliance thérapeutique.
  • Améliorer la qualité de vie du patient, dans toutes ses dimensions (personnelle, familiale, professionnelle, sociale).
  • Prévenir les rechutes et diminuer le nombre et la durée des hospitalisations

Objectifs intermédiaires :

  • Favoriser l’acceptation de la maladie (au sens d'une reconnaissance et non d'une résignation).
  • Lutter contre la  stigmatisation de la notion de maladie mentale qui s’y rattache par l’information  et le soutien du patient et de son entourage.
  • L’ignorance contribue à  entretenir intolérance, peur, discrimination, rejet, honte, culpabilité.
  • Améliorer la qualité de l’observance thérapeutique et prévenir les abus de substances.
  • Faciliter l’identification des symptômes annonciateurs d’une rechute.
  • Respecter les règles d’hygiène de vie, les rythmes sociaux pour une meilleure qualité de vie.

Nos chiffres clés

 

148 lits de psychiatrie répartis sur deux sites :

  • Clinique Mon Repos à Ecully,
  • Centre Gérontopsychiatrique de l'Ouest Lyonnais à l'Arbresle

20 places de jour réparties sur deux sites :

  • Clinique Mon Repos à Ecully,
  • Centre de Soins Ambulatoires en Psychiatrie à Villeurbanne

 

Prise en charge annuelle :

  • 1300 patients,
  • 49000 journées d’hospitalisation.
  • 9000 passages en Centre de Jour

Equipes :

  • 95 salariés.